Auto-pédestre

Slow Rando en vidéo : les bandes annonces !

Flash-back rapide.

Slow Rando, c'est un partage de mes randonnées au Luxembourg, en Belgique, en France et en Allemagne, dans les Ardennes, le Müllerthal, le Guttland, en Moselle, en Gaume et dans l'Eifel et dans la Sarre :

- Par des fiches pratiques publiées dans des posts depuis 2012
- Par des randos-vidéos publiées sur YouTube depuis 2017
- Par des randos-diapos commentées, toujours sur YouTube, depuis 2018

Aujourd'hui j'ai le plaisir de vous présenter une nouvelle playlist : les bandes annonces.
Pour chaque rando-vidéo, vous pourrez visionner une bande annonce de 25 secondes.
Un micro-format hyper pratique à partager et très sympa pour vous faire une idée de l'ambiance de la vidéo 🙂  

Voici la playlist en question, à partager sans modération !

Auto-pédestre Hoffelt – Ardennes, Luxembourg

BANDE ANNONCE - 25 secondes :

Départ: Près du gîte Barteshaus, am Huälleweeg à Hoffelt
Longueur: 10 km au lieu des 12,5 km annoncés initialement par la carte. Explications plus bas ou dans la vidéo.
D+: 109 m
Paysage / Terrain: Majoritairement rural, sur des sentiers bétonnés ou empierrés. Courts passages dans les bois.
Balisage: Très bon.
Pique-nique: Le meilleur spot est à la chapelle : 2 tables ombragées et un banc dans un cadre paisible.
En chemin:
- Les vestiges du canal Meuse-Moselle.
- Des têtards qui jouent à cache-cache.
- Une balise qui sous-entend qu'on marche en mode very very slow rando...
- Helzer Klaus, la chapelle de Hachiville, son célèbre retable du 16ème siècle, sa légende des boeufs figés et son rituel magique.
- Hachiville, son église et une espèce botanique très rare.
- ...et le mystère Lucie...
Bon à savoir:
- L'itinéraire a été raccourci par rapport à celui que vous trouverez dans l'édition 2017 du guide (voir ci-dessous). Raison : éviter un passage juste à côté des éoliennes.
Guide (l'excellent guide): Circuits auto-pédestres: 201 randonnées sélectionnées au Grand-Duché (ed. Guy Binsfeld, 2017) 

Auto-pédestre Bridel – Guttland, Luxembourg

Départ officiel: 70 rue de Luxembourg à Bridel
Départ tuyau : Parking plus aisé le long de la rue Schoenfels, où passe le circuit.
Longueur: 9,7 km
D+: 193 m
Paysage / Terrain: Principalement bois et béton.
Balisage: Très bon.
Pique-nique: Table peu avant le temple romain.
En chemin :
- De grrrrrands végétaux
- Un panneau qui reste à élucider (informations bienvenues dans les commentaires)
- Les vestiges du temple romain de Steinsel, construit au 1er siècle, et découvert en 1957 !
- L’église moderne  
- L'un des 4 chênes remarquables du Luxembourg
- Une cloche
Bon à savoir:
- Les points d'intérêt (temple, église et chêne) se trouvent hors circuit.
- Nombreux panneaux d'informations très bien faits près du temple.
- Si vous voulez voir les vitraux abstraits de l'église moderne, il faudra vous renseigner sur les heures d'ouverture... ce que je n'ai pas fait..
Guide (l'excellent guide): Circuits auto-pédestres: 201 randonnées sélectionnées au Grand-Duché (ed. Guy Binsfeld, 2017)

Auto-pédestre Boulaide I – Ardennes, Luxembourg

Départ officiel: 16 rue du Curé à Boulaide
Départ tuyau : Au moulin de Bigonville, pour gravir la pente bien raide en début de rando plutôt qu'à la fin.
Longueur: 7,9 km
D+: 175 m
Paysage / Terrain: Bois, sentiers rocailleux, vues magnifiques sur la Sûre, un peu de champs, de la paille, des prés, de la terre, et une portion de route bof bof avant d'arriver à Boulaide.
Balisage: Très bon.
Pique-nique: Une aire aménagée, magnifique et ombragée, au point de vue Houfels
En chemin :
- Le moulin de Bigonville
- Le point de vue Houfels
- Des vestiges de la seconde guerre mondiale
- La fête à Boulaide, avec de la musique live, du choix pour se restaurer et un service vraiment très sympa
- Le moulin de Boulaide
- et..... un sacré imprévu qui nous laisse penser qu'on a eu mille fois raison de démarrer la rando au moulin de Bigonville !
Bon à savoir:
- Personnellement, j'ai eu quelques difficultés à trouver le moulin de Bigonville. En plus, on peut facilement louper l'entrée quand on arrive en voiture. Il faut passer sur le pont au dessus de la Sûre.
- Le parking au moulin de Bigonville est mentionné comme étant privé. Par courtoisie, nous avons demandé aux gardes de sécurité présents dans l'entrée du bâtiment si nous pouvions nous garer à cet endroit. Ce qu'ils ont accepté avec gentillesse.
- Le passage sur route avant Boulaide est peut-être évitable. Sur la carte, un sentier situé 275 mètres avant de rejoindre cette route bifurque vers la droite. Il longe le ruisseau Bauschelbaach et rejoint la rue des Prés à Boulaide. Je n'ai pas testé cette option. Si vous le faites, merci de partager votre expérience dans les commentaires de ce post 🙂
- J'ai adoré cette randonnée ! Pour la diversité des paysages et des terrains, et pour les vues splendides dans la montée corsée après le moulin de Bigonville.
Guide (l'excellent guide): Circuits auto-pédestres: 201 randonnées sélectionnées au Grand-Duché (ed. Guy Binsfeld, 2017)

Auto-pédestre Gostingen – Moselle, Luxembourg

Départ officiel: 7 rue Bildgen à Gostingen
Départ tuyau : Garez-vous dans le bas de la rue Bildgen (vers le n°27); comme ça vous devrez monter la rue au début de la randonnée, et pas à la fin.
Longueur: 13,5 km
D+: 257 m
Paysage / Terrain: Béton, champs, vignobles, bois.
Balisage: Très bon.
Pique-nique: Très belle vue depuis le mur dans les vignobles (voir rando-diapo); sinon, banc un peu plus haut, banc avant Beyren et bancs dans les bois.
En chemin :
- Des champs, avec un crop circle, un passage frayé par Moïse en personne et des vues panoramiques exceptionnelles (ça au moins c'est vrai)
- Des vignobles
- Le village de Beyren
- Le hameau de Kapenaker
Bon à savoir:
- Possibilité de prolonger votre promenade par une visite de la réserve naturelle Wéngertsbierg.
- Plusieurs possibilités de raccourcir la randonnée.
Guide (l'excellent guide): Circuits auto-pédestres: 201 randonnées sélectionnées au Grand-Duché (ed. Guy Binsfeld, 2017)

Auto-pédestre Remerschen – Moselle, Luxembourg

Départ officiel: 21 Wäistroos à Remerschen
Départ choisi aujourd'hui : Croisement Wisswee / Ennert de Gaarden, sur un petit parking à proximité du Bistrot Gourmand, dans l'intention de terminer la randonnée par une verre dans cet établissement.
Longueur: 10 km
D+: 227 m
Paysage / Terrain: Vignes et béton, bord de route bruyante, bord de Moselle (bruyant aussi), et étangs dans la réserve naturelle Haff Réimech (toujours bruyant).
Balisage: Très bon.
Pique-nique: Bancs le long des routes bruyantes...
En chemin :
- La réserve naturelle Haff Réimech, "site d’une importance capitale pour les oiseaux nicheurs et migrateurs"
- Le centre nature et forêt Biodiversum avec son exposition sur la biodiversité dans les milieux humides (payant)
- Après la rando, le Bistrot Gourmand est fermé. Alors ce sera finalement une boisson chaude au Châlet, et ça fait vraiment du bien par ces 3 degrés !
Bon à savoir:
- Si vous voulez observer des oiseaux, ne faites pas comme moi : choisissez une période propice, et munissez-vous de jumelles.
- Je vous ai déjà dit que c'était bruyant ? Même dans la réserve naturelle, à cause de la voie rapide à haute fréquentation qui longe le site.
Pour éviter une partie des routes, mon tuyau est de zapper toute la partie au sud de Remerschen, qui de toute façon n'a pas d'intérêt. Cela vous évitera aussi de devoir traverser sur cette voie rapide qui ne dispose pas d'un passage pour piétons...
Choisissez plutôt un circuit court qui reste dans la réserve naturelle Haff Réimech, par exemple celui-ci.
Si vous voulez faire un circuit plus long, une bonne alternative est par exemple de commencer par la réserve, de poursuivre jusqu'aux vignobles de Wintrange, d'y faire une boucle et de revenir vers la réserve. 
Guide: Circuits auto-pédestres: 201 randonnées sélectionnées au Grand-Duché (ed. Guy Binsfeld, 2008) (Édition 2017 ici)

BANDE ANNONCE :

Auto-pédestre Munshausen – Ardennes, Luxembourg

Départ: Près de l'église, au croisement Frummeschgaas / Duerefstrooss
Longueur: 8,6 km
D+: 256 m
Paysage / Terrain: Principalement forestier, avec parfois des sentiers en pierre glissante, comme vous le constaterez dans la vidéo...
Balisage: Très bon
Pique-nique: Bancs régulièrement et bon resto au domaine Robbesscheier
En chemin:
Randonnée d'Halloween dans les Ardennes luxembourgeoises, à Munshausen :
- La légende de Jack o' lantern
- Tradition de la Trauliicht : légendes et défilé nocturne aux flambeaux au domaine ROBBESSCHEIER.
- Le cheval de trait ardennais
- Munshausen, à ne pas confondre avec…
- Un village psychédélique… !
Guide (l'excellent guide):Circuits auto-pédestres: 201 randonnées sélectionnées au Grand-Duché (ed. Guy Binsfeld, 2017) 
Attention si vous utilisez une ancienne édition, le tracé a été modifié !

BANDE ANNONCE

Auto-pédestre Beckerich – Guttland, Luxembourg

Départ: Parking au croisement de la Dikrecherstrooss et de la Kiercheswee
Longueur: 11,5 km
D+: 276 m
Paysage / Terrain: Forêt, campagne, village
Balisage: Une balise mal orientée et une peu visible en début de parcours (voir vidéo) mais le reste est très bon
Pique-nique: Superbe zone au Bëschhaischen !
En chemin:
- La chapelle du Kahlenberg, le vieux tilleul et la légende de St Job
- Les paysages dans la brume du matin, puis les couleurs chatoyantes de l'automne sous le soleil de l'après-midi
- Une petite pause musicale sur un hamac
- Hovelange et sa légende du loup-garou
- Des vaches et des chevaux qui adorent la musique (mais pas la musique médiévale)
- Un petit crochet par Huttange
- La fête du bois au moulin de Beckerich (d'millen)
Guide (l'excellent guide): Circuits auto-pédestres: 201 randonnées sélectionnées au Grand-Duché (ed. Guy Binsfeld, 2017) 

BANDE ANNONCE :

Auto-pédestre Lellingen – Ardennes, Luxembourg

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

 

Départ : En principe près de l'église de Lellingen, inaccessible aujourd'hui. Départ alternatif: Alscheid. 
Longueur : 9,5 km 
Dénivelé positif cumulé : 287 m 
Paysage / Terrain: bois, champs, piste cyclable, village, rivière 
Bon à savoir: Le 23 juin est le jour de la fête nationale au Grand Duché de Luxembourg. C'est aussi la date choisie pour le traditionnel Festival d'art en plein air (Konstfestival). Superbes paysages, soleil et belle ambiance, que demander de plus? 

Attention tout de même aux tiques dans les hautes herbes... 
Guide: Circuits auto-pédestres: 201 randonnées sélectionnées au Grand-Duché (ed. Guy Binsfeld, 2008) (Édition 2017 ici)

Auto-pédestre Troisvierges I – Ardennes, Luxembourg

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

 

Départ: Mairie de Troisvierges. 

Longueur: 10,2 km 

Dénivelé positif cumulé: 244 m 

Paysage / Terrain: béton, urbain, rural, prairies, forêt, belle vallée verte. 

Balisage: Bon. 

Bon à savoir: À 2 km de la fin, quand vous apercevrez le clocher de l'église proche du point de départ, sachez que vous devrez encore vous farcir une belle petite montée. Pour attirer les vaches: chantez. Le couvent de Cinqfontaines est un lieu de mémoire. 

Guide: Circuits auto-pédestres: 201 randonnées sélectionnées au Grand-Duché (ed. Guy Binsfeld, 2008) (Édition 2017 ici)

Conte rendu

  

En me rendant à Troisvierges, lorsque j'ai vu neuf moulins et cinq fontaines, j'ai vite compris qu'un accro du calcul avait décidé de me plonger malgré moi dans une rando mathématique. C'est ce qu'on appelle "Les nombres sentiers". 

   

Un rondin neuf..., 195..., 373..., que veut dire tout cela?

   

Le 6 et le 83 sont partis en train, le 55 et le 83 (qui a changé d'avis) sont partis en randonnée pédestre, mais le 27 est resté.

   

Ah, voici les premières opérations: 80 divisé par 5... 2 divisé par 6,5... 3 - 195 exposant -4! oulah! je vais devoir retourner à l'école et le pro des nombres l'avait bien prévu... 

Ça se corse, mais ça reste jouable. Tant qu'il ne fait pas le crime de commettre les fractions...

83,595 Puissance Katre??! S'il faut du nez pour calculer le sinus d'un angle, il faut aussi être en forme pour savoir ce que donne un chiffre rond au carré. Mais avec des virgules en plus!!! Voilà qui est extraorbinaire!!

Le roi des maths cherche-t-il à me tenir en échec? Non mais sérieux, il exalgèbre! En est-il quotient? Finalement, ça m'est bien égal. "JE NE SUIS PAS UN NUMÉRO! JE SUIS UNE FEMME LIBRE!"

Hum bon allez, je me calme, inutile de l'énerver encore plus, qui sait de quoi il est capable... Je ne voudrais pas passer pour une chiffre molle, mais je ne tiens quand même pas à manger les pissenlits par la racine carrée.

À ce moment, pour relâcher la pression, j'ai mangé un morceau de conté et je me suis abscisse sur un banc. La nature me semblait déjà plus ordonnée. Puis subitement, j'ai vu passer cette cavalière au galop, tout près de moi. Une équitation à une inconnue... oh non, ça recommence...

Et un conte rendu de plus (même si je n'ai de compte à rendre à personne, tout compte fait), dans lequel je conte et je raconte, je compte et je recompte. En dépit des apparences, les lettres ne sont pas si éloignées des chiffres, car en somme, elles sont aussi le produit du facteur. (C'est ce qui s'appelle avoir le sens de la formule, non?) Maintenant stop. Le conte est bon.

Auto-pédestre Tuntange – Guttland, Luxembourg

Départ: Petit parking à la rue des Casemates.
Longueur: 6,8 km
Dénivelé positif cumulé: 155 m
Paysage / Terrain: Béton, rural, sable, terre, bois, herbe, vertes vallées.
Balisage: Excellent.
Pique-nique: Bancs réguliers.
Bon à savoir: Il y a une descente raide dans les bois. L'itinéraire emprunte un petit tronçon du sentier de la vallée de sept châteaux.
Guide: Circuits auto-pédestres: 201 randonnées sélectionnées au Grand-Duché (ed. Guy Binsfeld, 2008) (Édition 2017 ici)
Conte rendu: Partout, les murs ont des oreilles. À Tuntange, les arbres ont des yeux.

Des yeux révulsés,

des yeux injectés de sang,

un regard bovin, œil-de-bœuf, rétine crétine.

Sans sourciller ils me regardent, m'observent, me contemplent, me matent, me fixent, m'examinent, veillent et surveillent, m'épient, me fliquent et moi je flippe.

Ils communiquent entre eux par clins d’œil,

organisent des réunions au sommet et clôturent les négociations par une poignée de mains.

Ils protègent jalousement leur progéniture à peine éclose d'entre les roches, le fruit de leurs entrailles, leur prunelle.

Soudain, l'un deux me barre la route. Un shoot de vitamine C, et l'affaire est réglée, bon pied bon œil! J'ai du souffle et les obstacles ne m'effraient pas. Mieux vaut six troncs que six clopes, c'est le secret de ma forme.

Après l'effort le réconfort. Même s'ils ont les yeux plus gros que mon ventre, je fais une pause pique-nique. Voilà, oeil pour oeil, banc pour banc, c'est dit!

Tiens... pour qui sont ces serpents qui sifflent sur ces racines? Je suis médusée et pétrifiée.

Vraiment pas à l'aise. En plus je suis seule, pas un chat. Enfin quelques chatons quand même pour être exacte et précise.

Bon celui-ci a un regard bien noir... Il a l'arme à l’œil, les yeux revolver, ses pupilles dégoupillent.

Le moment est délicat, je marche sur des yeux. Mais que puis-je faire? Lui jeter de la poudre? Pff, mon œil! Je ferais mieux de déguerpir de ce bois.

Je m'empresse d'atteindre les prés pour sortir de son champ de vision et de sa ligne de mirettes.

Ouf, j'aperçois le village! Mais... on dirait qu'ils me suivent! Ok j'accélère, à+!

Auto-pédestre Wiltz – Ardennes, Luxembourg

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

 

Départ: Aah... le départ... c'est déjà toute histoire... Travaux par-ci, interdictions par-là... Après pas mal de temps perdu à chercher ce fameux Monument aux Morts qui reste encore un mystère à l'heure actuelle (même pour certains habitants de Wiltz apparemment), nous avons finalement décidé de démarrer la rando à Weidingen, à la rue du Village. Ce changement de dernière minute a présenté un avantage appréciable: nous avons d'emblée affronté une montée, ce qui nous a permis de l'éviter à la fin, juste après une grimpette plutôt exigeante dans les bois.
Longueur: 13,4 km 
Dénivelé positif cumulé: 375 m 
Paysage / Terrain: Traversée de Wiltz donc un peu de béton, mais la majorité se déroule essentiellement dans les bois, avec cependant des atmosphères variées: sol feutré et luminosité tamisée parmi les conifères, soleil plus franc et larges allées au milieu des arbres clairsemés. 
Balisage: Assez bon.
Pique-nique: Nombreuses possibilités. 
Bon à savoir: C'est le week-end de la fête des brandons au Luxembourg (Buergbrennen); un grand feu est allumé pour chasser l'hiver. Grillades, vin chaud, feu d'artifice, l'ambiance est très conviviale. Ici à Wiltz, l'événement est organisé à proximité de Notre-Dame de Fatima, superbe site avec vue sur la ville en contrebas. 
Guide: Circuits auto-pédestres: 201 randonnées sélectionnées au Grand-Duché (ed. Guy Binsfeld, 2008) (Édition 2017 ici)

Auto-pédestre Grevenmacher I – Moselle, Luxembourg

Départ: Virée en duo par ce dernier dimanche de février. Je m'étais déjà promenée sur l'auto-pédestre II à Grevenmacher en septembre 2012, à l'occasion de la mémorable fête du vin. Voyons ce que le parcours d'aujourd'hui nous réserve. Il y a un parking près du cimetière, au croisement de la rue Kummert et de la rue Pietert.
Longueur: 6,5 km
Dénivelé positif cumulé: 261 m
Paysage / Terrain: Vignes et béton, beau parc aux arbres exotiques, bois et chutes d'eau, boue et marches glissantes (bâtons vivement conseillés), et on passe de façon surprenante d'un environnement à l'autre.
Balisage: Quelques hésitations mais bon dans l'ensemble.
Pique-nique: Ce circuit est truffé de bancs, plusieurs fois sous abri.
Bon à savoir: Le sentier à thème "Kelsbaach", parcours de découverte de la nature et du vin, emprunte plus ou moins le même itinéraire, mais en sens inverse. Panneaux didactiques (F/D).
Conte rendu:
1ère donne: La partie s'annonce serrée. Une seule place étroite disponible sur le parking. À gauche: un bloc de béton massif. À droite: des gens. Il va falloir la jouer précise. Tout va bien, quand Slow Rando n'est pas voyageuse pédestre, elle est reine de la manœuvre, et même disons-le, as du volant (autant faire valoir ses atouts d'entrée de jeu).
2ème donne: Traversée des vignobles, aurai-je la main heureuse? Surprise: je reçois la carte du vingt, qui l'eut cru! Manifestement, quelqu'un cherche à me faire tourner en barrique, car cette carte n'existe pas.

C'est un coup de bluff, j'en suis sûre. Une manigance de l'as de piquette. La partie devient hostile. Je suis à coteaux tirés. Ni une ni deux je jette la carte truquée; j'ai fait le sarment de ne pas tricher. 

 

Diable! Ceci ne plaît pas du tout à notre adversaire invisible! Pris de colère, il frappe du poing et fait trembler la terre. Le décor soudain s'écroule comme un château de cartes! Vite, quittons les vignes!

3ème donne: Nouveau test. Une balise nous indique un sentier impraticable en apparence. Nous suivons notre instinct (et d'autres balises). Mauvaise pioche: nous voilà hors-jeu, l'itinéraire s'allonge. Les 6,5 km deviennent 1000 bornes. Mais qui donc essaie de nous faire perdre la carte? Ce n'est pas grave; mon partenaire de jeu et moi-même sommes friands d'explorations ludiques. Ce crochet nous emmène un peu en avance admirer de jolies petites cascades. Les chutes avant la fin.

  

4ème donne: Retour sur les rails et interruption de partie. Nous traversons un agréable parc bien entretenu, plat et vert comme un tapis de poker. Je suis séduite par les arbres et l'eau claire du petit ruisseau. Moment de répit plaisant. Un banc par-ci, une table par-là... On peut dire qu'ici le pique-nique est pris à coeur. N'oubliez pas votre nappe à carreaux.

 

5ème donne: La partie reprend de belle. Des abords du chemin surgissent subitement des nains danseurs à la chevelure jaune-orange flamboyant. Tout feu tout flamme, ils nous provoquent, nous mettent au défi de suivre leur chorégraphie endiablée: "Come on baby, let's do the whist!". Peine perdue: nous restons maîtres du jeu, et celui-ci n'en vaut pas la chandelle; nous n'entrerons pas dans la bataille. Stoïques, nous poursuivons notre balade, les mains dans les pioches.

6ème donne: Dans les bois, il nous faut vaincre des pièges de pierre: des marches, des marches et encore des marches (grande suite). C'est glissant comme du savon, ça monte et ça descend. Nous retrouvons la vallée de la Kelsbaach, où une partie de bridge nous fait traverser la rivière. Puis rebelote: à nouveau des marches qui montent. C'est bon pour le cœur.

 

Là-haut, nous méritons une petite pause pour admirer les méandres de la Moselle. Comme la semaine dernière à Bettel, l'Allemagne est également à portée de vue, sur la rive opposée. Plus précisément, nous nous situons à une vingtaine de kilomètres de la ville de Trèfles.

Dernière donne: La partie touche à sa fin. Je pense que nous avons bien mené le jeu. Sur le chemin du retour, je remarque une étonnante maison minuscule. Quelle peut être cette curiosité? La résidence d'un être rétréci? Ou la conséquence d'un marché de l'immobilier démesuré? Je décide de tendre l'oreille, pour savoir si la demeure est occupée.  Ce que j'entends est déconcertant: des bruits de pas... un groupe qui marche en cadence, comme un défilé militaire... Ensuite c'est une voix de femme qui résonne... lointaine mais appuyée, autoritaire... "Qu'on leur coupe la tête!". Stupéfiée, je fais un bond en arrière. Bien sûr j'ai lu Lewis Carroll mais je pensais que c'étaient des salades! Mieux vaut ne pas s'attarder ici...

Fin de partie: Pris au jeu, nous décidons de faire durer le plaisir encore un peu à 1km du sentier, direction le Kulturhuef, là où se trouve le musée du jeu de cartes. Dans ce sympathique mini-musée, vous apprendrez par exemple l'origine des noms donnés aux figures, et vous découvrirez d'ailleurs qu'il existe d'autres conventions que valet-dame-roi ou trèfle-pique-coeur-carreau, tout ceci étant lié au pays d'origine du jeu de cartes.

L'entrée est gratuite. Certains dimanches les visites guidées sont également gratuites. Si vous êtes attentifs et curieux, vous pourrez même repartir avec le musée en poche! ...et aussi comprendre pourquoi nous avons eu l'envie de danser une valse...
En résumé, cette journée était une réussite, en compagnie de l'as de trèfle qui pique mon cœur, même si je ne m'appelle pas Caro. Quant à la soirée... joker! Non mais.
Guide: Circuits auto-pédestres: 201 randonnées sélectionnées au Grand-Duché (ed. Guy Binsfeld, 2008) (Édition 2017 ici)

Auto-pédestre Bettel – Ardennes, Luxembourg

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

 

Départ: Parking derrière l'église. 
Longueur: 9,8 km 
Dénivelé positif cumulé: 173 m 
Paysage / Terrain: Malheureusement d'abord 2 km en bord de route, mais la circulation est faible. Ensuite on monte pendant 1,5 km dans les bois, terre au sol. Puis vient la récompense: les superbes panoramas sur le Parc naturel de l'Our. Beaucoup de chemins ruraux, à partager parfois avec de rares voitures, traversée de deux villages, et retour sur une piste cyclable dans les bois. En résumé, une majorité de béton, mais des paysages époustouflants.
Balisage: 2 erreurs à signaler. La première à Longsdorf: ne pas aller tout droit pour traverser le village, monter à droite sur Marxbierg. La deuxième à la fin: ne pas continuer après l'ancienne gare de Bettel, mais descendre à droite vers le village (on aperçoit d'ailleurs l'église, point de départ de la randonnée). 
Pique-nique: Il faut attendre Longsdorf, après la montée de Marxbierg, bel espace derrière la chapelle Saint-Marc (16ème siècle) et bancs plus loin sur le plateau; vous trouverez également de quoi faire une pause dans le centre de Fouhren, le long de la piste cyclable et près de l'ancienne gare. 
Bon à savoir: Attention en cas de fortes chaleurs, certaines zones sont très exposées.
Conte rendu: Ce dimanche, trois drôles de dames roulent plein nord dans une petite voiture qui passe sous un arc-en-ciel et un escadron de grues qui leur font presque manquer la sortie. 

La promenade commence avec une vue sur l'Our. De l'autre côté de l'eau, c'est l'Allemagne. Je regarde les maisons, les arbres, et je repense aux contes de mon enfance.
Cependant le terrain change et me fait émerger de mes rêveries. Car le chemin est plus terre à terre. Il est même boue à boue, mais peu importe: nous en viendrons à bout.Là-haut, c'est splendide: de vastes panoramas, des reliefs à perte de vue, illuminés par un soleil généreux. Un pur joyau à 360°. 
Dans le creux du vallon, je suis fascinée par un champ de roseaux plus hauts que moi, si hauts qu'ils peuvent délicatement caresser les nuages. Ils sont resplendissants et je prends le temps de les observer sous tous les angles. Instants charmeurs, privilège des randonneurs... 
Avec tout ça, le temps passe et ce grognement qui résonne maintenant dans la vallée n'est pas celui d'un quelconque animal sauvage tapi dans les fourrés, non: les estomacs ronchonnent. Aux portes de Longsdorf, nous espérons que le village fournira de quoi satisfaire nos appétits.
Tiens, quelle étrange maison... on dirait qu'elle est construite en biscuits... La faim règne et l'appétissante demeure nous fait oublier l'itinéraire de la carte. Mode "marche machinale". Le magnétisme de l'habitation m'hypnotise... 
Quand la lucidité revient, il y a ce constat: nous sommes perdues. Heureusement, tout au long du chemin, nous avions semé des perce-neige (je connais quelqu'un qui sème des pralines pour retrouver le chemin vers un restaurant, et ça fonctionne aussi).
Demi-tour, il faut se remettre sur la bonne piste. La faim tenaille toujours, notre rythme est ralenti et ce village n'en finit pas! Quelle est la signification du nom "Longsdorf"? "Long village"? En tout cas, nous avons la sensation de ne pas pouvoir le quitter!
Encore cette maison bizarre! Une inexplicable attraction m'oblige à m'arrêter devant elle. Je la regarde. Elle me regarde aussi. Quelles sont ses intentions?
Et cette faim... Il est grand temps d'examiner les provisions. J'y trouve des fruits, c'est une bonne nouvelle, une source d'énergie bienvenue.
Marxbierg nous montre la voie, et nous laissons enfin Longsdorf derrière nous.
Bon sang, les heures filent! Le soleil commence à décliner. La lumière rasante nappe les prairies d'un miel doré propice à la contemplation, mais nous n'avons plus le temps de flâner. Il faut retrouver la voiture avant la nuit.
À Fouhren, un dragon long de 100 mètres, amical gardien de la forêt, nous indique que nous sommes sur la bonne voie: "Continuez à suivre les perce-neige; le feu tuera le froid, la faim mettra un frein".
Dans les bois, le ciel devient sombre et les mains se glacent.
Soulagement: au bout de la piste se tient un petit abri tout droit sorti d'un autre temps.
Il diffuse une lueur apaisante qui nous invite à pousser la porte. Nous nous installons près du feu.
À pas feutrés, une dame souriante approche. C'est "Elle". Nous lui demandons des boissons chaudes. "Elle" nous propose également du gâteau. Enfin quelque chose de solide à livrer à notre estomac! Notre bonne fée s'en retourne vers le bar.
Un homme barbu y exécute ses tâches en silence. "Hans, fais chauffer l'eau pour les voyageuses".
Nous nous trouvons dans l'ancienne gare de Bettel, et pendant que des aînés jouent aux cartes, nous savourons cet instant de réconfort.
Nous quittons le refuge, réchauffées et rassasiées.
Il fait complètement noir maintenant, il faut retrouver la voiture. Quelque chose nous incite à nous enfoncer dans les bois sombres mais au dernier moment, notre bon sens prend le dessus, et nous descendons en direction du clocher de l'église repéré en contrebas.
Nous arrivons piano piano à Bettel.
La voiture est là, nous pouvons rentrer. Je m'aperçois immédiatement que le GPS nous guide vers un autre itinéraire que celui pris pour venir, mais je lui fais confiance. Sauf que la route devient vraiment très étroite...
À bien y regarder, est-ce vraiment une route? Aucun éclairage, juste les phares. À chaque virage, on a l'impression que quelqu'un va surgir. Le GPS est-il déréglé? ou... possédé? Soudain elle se dresse là, devant nous: la maison en biscuits!
Sortilège! Il faut résister une dernière fois à la séduction maléfique de l'envoûtante bâtisse et poursuivre sans se retourner ! 
Cette drôle d'histoire me hante pendant tout le trajet du retour. Mes deux comparses dorment paisiblement. Moi je roule dans la nuit, songeuse, et je repense à cette maison... à Hans, "Elle" et Bettel... 
Guide: Circuits auto-pédestres: 201 randonnées sélectionnées au Grand-Duché (ed. Guy Binsfeld, 2008) (Édition 2017 ici)

Auto-pédestre Roodt-sur-Syre – Moselle, Luxembourg

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider

 

Départ: Ce n'est pas parce que c'est la Chandeleur qu'il faut faire la crêpe. Allez hop! des vêtements chauds et direction le parking de la gare. 
Longueur : 10,7 km 
Dénivelé positif cumulé: 65 m 
Paysage / Terrain: Première partie dans les bois: boue, mélasse de feuilles et mousse vert fluo, conséquences des averses de la veille et de l'humidité du terrain sillonné par les petits ruisseaux. Ensuite, environnement rural avec chemin bétonné, traversée d'Olingen et retour au milieu des collines. 
Balisage: Impeccable. 
Pique-nique: Des bancs au début, rien dans les bois avant la sortie (sauf un banc vermoulu), une agréable zone de repos parmi des jardinets de plantes aromatiques à Olingen, et un abri avec vue panoramique peu avant la fin. 
En chemin: Une belle église ancienne à Roodt, une voiture éco-tunée, quelques joggeurs et promeneurs, un pinson, une tranche de tronc ramassée pour être reconvertie en je ne sais pas encore quoi (et donc trimballée pendant la totalité de la promenade), un monument en mémoire du pauvre dernier loup tué au Luxembourg en 1893, quelques panneaux didactiques sur la faune, la flore et l'architecture (certains bilingues FR/D, certains uniquement en allemand), la prestation d'un percussionniste des bois (mieux connu sous le nom de pic noir), encore des cynorrhodons, et malheureusement, ma bague perdue pendant la première partie de la promenade. Si quelqu'un aperçoit un anneau en titane surfant sur les feuilles ou prenant un bain de boue, je suis joignable via le formulaire de contact... 
Bon à savoir: Promenade facile. Il faut partager la route avec les véhicules motorisés à la sortie d'Olingen, mais heureusement, la portion est courte. En progressant, vous croiserez de multiples balises. Et pour cause: vous êtes sur l'un des chemins de Compostelle, et aussi sur une étape du Betzder Panorama Tour, que nous avions eu l'occasion de découvrir en partie et par hasard à Mensdorf. Possibilités variées donc.
L'after: Une bonne crêpe en rentrant :-p 
Guide: Circuits auto-pédestres: 201 randonnées sélectionnées au Grand-Duché (ed. Guy Binsfeld, 2008) (Édition 2017 ici)